Posez-moi votre question 〉

Je fais la tête sans lui dire pourquoi !

boude-sans-dire-pourquoiVous avez une petite tendance à bouder ? Ou alors c’est votre  conjoint(e) qui vous fait un peu la tête de temps en temps sans que vous ne sachiez vraiment pourquoi ? A vrai dire j’aurais tout aussi bien pu intituler cet article : « Il (elle) me fait la tête sans me dire pourquoi ! »

Aujourd’hui, j’ai choisi de placer l’action dans la tête de celui (celle) qui boude pour vous aider à décrypter la situation. Mais que vous soyez « boudeur » ou « boudé », vous allez mieux comprendre ce qui se passe en lisant ces lignes…

Vous pouvez être très ouvert à l’échange, patient et investi dans votre relation de couple mais parfois, il ne faut pas grand chose pour vous bloquer et vous figer. Il arrive qu’une parole, une action, une décision ou un geste de votre partenaire vous déplaise et voilà que tout à coup vous prenez une posture fermée et une mine renfrognée. C’est même parfois l’absence d’un geste ou d’une parole que vous attendiez pourtant de l’autre qui provoque cela. Vous cessez alors le dialogue. Ou tout au moins, vous cessez le dialogue constructif et intelligible parce que des fois, il arrive qu’on entende vos grognements, votre marmonnage et vos grommellements se poursuivre encore un petit peu avant la coupure totale du son. Ça y est, vous boudez !

Pourquoi je fais la tête ?

D’abord, je comprends que vous êtes certainement sous l’emprise d’une émotion assez forte. Ces paroles, ces gestes, ou leur absence alors que vous les attendiez, sont venus heurter votre sensibilité. Parce que, disons-le, vous êtes au fond de vous-même quelqu’un d’assez sensible. Et au moment où se produit cet évènement, ou lorsque ce que vous attendiez ne se produit pas, vous vous sentez peut-être heurté, blessé ou incompris par votre moitié. Le fait de bouder est à la fois pour vous un moyen de défense et un moyen d’exprimer quelque chose.

Bien que l’évènement qui entraîne cette réaction de votre part puisse être aussi très sérieux, on se rend compte bien souvent que « l’incident » n’est finalement pas si grave que cela. Si vous êtes particulièrement sensible, il peut falloir peu de choses pour que ce réflexe se déclenche. Une simple incompréhension momentanée peut suffire.

Je ne parlerai pas ici des boudeurs que l’on appelle « offensifs » et qui, eux, sont de vrais manipulateurs. J’aborderai d’ailleurs ce sujet dans un article spécifique parce que pour eux, la dynamique de la bouderie a malheureusement pris une autre tournure…

Dans votre cas à vous, l’émotion que vous ressentez vous paralyse et vous avez un sentiment de frustration. Vous voulez dire quelque chose mais vous ne parvenez pas à l’exprimer de façon constructive, vous n’osez pas le verbaliser. Votre bouderie est alors votre façon de dire à l’autre : « Hey, quelque chose ne va pas !  Règle-le pour que tout rentre dans l’ordre ! ».

Oui mais…régler quoi ? Quel est le problème exactement ?

Vous reprochez intérieurement à votre partenaire de ne pas avoir vu les petits signaux avant-coureurs que vous avez envoyés, comme votre froncement de sourcils, lorsqu’il vous a parlé de son idée de passer les prochaines vacances à la montagne alors que vous pensiez plutôt aux plages de la Côte d’Azur. Ou encore parce qu’il a oublié que ce soir vous aviez prévu une séance de ciné tous les deux… Et lorsqu’il remarque que vous faites la tête et qu’il vous demande « Qu’est-ce qu’il y a ? »,  vous répondez d’un air faussement détaché « Non…Rien du tout… », sans en dire davantage. Comme au fond vous êtes vexé, quelque part vous faites payer à l’autre son incompréhension de la situation. Vous le mettez à l’épreuve en quelque sorte.

Vous ne comprenez pas pourquoi il ne vous a pas compris spontanément. Après tout, s’il vous aime et puisqu’il vous connait, il devrait vous comprendre ! Il devrait comprendre tout seul ce qui ne va pas ! Il devrait vous libérer tout seul de cette situation désagréable !
N’est-ce pas un peu cela que vous pensez intérieurement ?

Communiquer, plutôt que bouder…

Comment faire pour en sortir ? Le problème ne serait-il pas lié, justement, au fait que vous pensez que c’est l’autre uniquement qui a la clé pour débloquer la situation ? Auriez-vous perdu de vue que votre partenaire ne peut tout simplement pas lire dans votre esprit, pas plus que vous dans le sien ? Vous ne vous êtes pas compris, c’est tout…

Plutôt que de faire la tête, exprimez vous !

Si vous n’exprimez pas ce qui vous gêne, vous risquez d’accumuler progressivement des rancoeurs contre votre partenaire. Au risque d’éclater plusieurs jours après pour un motif encore plus mineur et souvent sans lien avec ce qui vous a vraiment heurté la fois précédente. A son tour, la personne qui vous aime et qui partage votre vie risque d’être bien décontenancée face à vos comportements qu’elle ne comprend pas non plus.

Vous l’avez compris, cette façon de réagir lorsqu’une situation vous dérange est assez toxique pour votre couple. La seule façon de désamorcer cette dynamique est donc d’exprimer les choses plutôt que d’adopter une posture fermée. N’ayez pas peur de parler ! C’est comme cela que vous apprendrez à mieux vous comprendre progressivement tous les deux.

Si vous avez du mal à gérer cette émotion qui vous traverse et que vous voulez apprendre à réagir de façon différente, le coaching est fait pour vous. Il y a des moyens de se libérer de cela, et il y a des façons de communiquer sainement sur ce que vous ressentez dans votre couple, sans générer de nouveaux problèmes !

A lire également : Comment mieux communiquer dans votre couple…

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *