Posez-moi votre question 〉

Début de relation ? Attention au benching !

debut-relation-benchingLe phénomène n’est pas nouveau mais on lui donne désormais un nom que l’on entend de plus en plus souvent maintenant : « le benching ». Un anglicisme de plus dans le langage déjà très imagé des relations amoureuses… Il vient donc de l’anglais « bench » qui signifie littéralement « banc ».

Qu’est-ce que le benching ?

Vous est-il déjà arrivé(e) de rencontrer une personne qui, après deux ou trois sorties avec vous, voire une seule parfois, ne vous donne plus jamais de nouvelles ? Vos appels et vos messages restent alors en suspend dans le vide car vous n’avez aucune réponse, jamais. Un vide sidéral. Un vide assourdissant… C’est ce qu’on appelle le « ghosting ». La personne, pourtant bien réelle, avec qui vous aviez commencé à sortir est subitement devenue « un fantôme », d’où le terme. Quelqu’un qui n’a pas osé, ou voulu, vous dire qu’il n’a finalement pas envie de vous revoir. Un fantôme que vous ne reverrez donc plus, c’est assez clair.

Le benching c’est tout autre chose, même si la fin n’est pas plus heureuse. Contrairement à l’exemple précédent, le benching consiste à maintenir un lien avec l’autre personne certes, mais un lien qui manque réellement d’authenticité, un lien virtuel.

Après votre (ou vos) première(s) rencontre(s), vous continuerez bien à recevoir un message de temps en temps. Des messages toujours très sympathiques et parfois même amusants ! Une blague, une photo insolite ou encore cette petite vidéo d’un chien qui finit par tomber dans la piscine à force de sauter tout autour !  Parfois vous aurez le droit à un « Salut toi ! Tu vas bien ? ». Et après avoir répondu gentiment et relancé l’échange, vous n’avez pas de suite concrète. Les projets de rendez-vous n’aboutissent pas non plus malgré le classique « On se voit quand au fait ? ». Parce que bien sûr, cette proposition de rencontre en bonne et due forme n’aboutira pas. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’il est arrivé quelque chose d’important, « un imprévu » qui fait que ça ne sera finalement pas possible, encore une fois… Je dis « encore une fois » parce que ce rendez-vous manqué vient évidemment s’ajouter à la liste des précédents rendez-vous manqués. Et l’histoire dure ainsi depuis des mois souvent. Ça vous dit quelque chose tout cela ?…

Un manque de franchise le benching ?

Si vous êtes « benché(e) » vous voilà donc donc assis(e) sur un banc, le banc des remplaçants bien sûr…  La plupart du temps, la personne avec qui vous échangez ainsi si gentiment depuis quelques temps n’est pas très intéressée par votre relation en fait. Elle vous aime bien peut-être, mais surtout, elle n’a pas encore rencontré la personne idéale de son point de vue. Elle vous garde ainsi « au chaud » en attendant de trouver mieux. Un peu comme un(e) ex qui maintient parfois le contact avec vous quelques temps mais dont vous n’entendez plus parler lorsqu’il (elle) est à nouveau en couple.

Le « bencheur » vous laisse donc sur le banc des remplaçants et, bien entendu, il repasse devant ce banc de temps en temps pour voir si vous y êtes toujours assis(e), mais sans vraiment s’y arrêter. Il ne vous dit pas que votre relation ne sera pas celle que vous espérez, parce que lui attend autre chose, mais ailleurs… Sur ce banc vous êtes seul(e), et vous attendez…

Que faire face au benching ?

A vrai dire, et comme je vous le disais en introduction, je ne suis pas en train de vous parler d’un phénomène totalement nouveau dans les relations amoureuses. Ce qui est nouveau, c’est surtout ce nom que les américains de la côte Est lui ont récemment donné et que l’on commence maintenant à utiliser en Europe, c’est tout. Parce que beaucoup d’entre nous ont déjà été confrontés à ce type de comportement. Et beaucoup d’entre nous se sont déjà comportés ainsi dans leurs relations disons-le. Parfois, nous nous croisons, nous nous testons, nous nous recroisons et nous n’allons pas plus loin. Après tout, la plupart des célibataires sont à la recherche de l’âme soeur ! En revanche, on constate que ce phénomène a pris une ampleur certaine avec le développement de la connectivité toujours croissante entre les êtres humains. Les téléphones portables, les textos, les messageries instantanées et, d’une façon générale, les réseaux sociaux ont considérablement favorisé cela. Parce que dans le monde dans lequel nous vivons, il n’a jamais été aussi simple d’être connectés virtuellement les uns aux autres, tout en étant finalement bien déconnectés émotionnellement.

Alors que faire face à cela ? Ne perdez pas de vue que si l’attirance est réellement réciproque, vous ne devriez pas avoir à faire face à ce type de comportement. Quelqu’un qui est réellement attiré par vous et émotionnellement connecté à vous ne se comporte pas ainsi. Dans le cas contraire, et surtout si cela dure depuis un certain temps déjà, vous êtes face à un(e) indécis qui continue à papillonner de fleur en fleur jusqu’à la bonne ou pire, à un manipulateur. Oui, il faut le dire aussi, le benching n’est pas toujours un manque de franchise. Il relève parfois de la manipulation pour celui qui le pratique car certains ont effectivement conscience de ce qu’ils font et peuvent même y prendre un certain plaisir. Dans les deux cas, c’est à vous qu’il revient de mettre un terme à cette relation qui ne vous convient pas si vous jugez qu’elle n’a pas de sens et que les choses ont suffisamment duré.

Certes, il est bien normal de tatonner un peu au début d’une histoire lorsque nous n’avons pas encore pris conscience que nous avons fait une rencontre décisive. Il nous faut parfois plus de temps pour tisser le lien. Mais, au-delà de ce nouveau terme, le fameux « benching », je voulais surtout attirer votre attention aujourd’hui sur ce type de comportement finalement assez courant et sur le piège d’attendre durablement quelque chose qui ne viendra pas dans cette relation…

Bref, ne vous laissez pas « bencher » trop longtemps !
A bientôt !

A lire également : Pourquoi il ne rappelle pas ?

Partager cet article

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *